sex appeals porn lovers and cocksuckers

Publié le par henal

Diantre ! Que notre blog rank est bas ! La courbe statistique de la fréquentation de dubitatif.org pique du nez durablement, alors qu’elle n’a jamais atteint de sommets. Il y eut bien ce jour béni du 12/12/2006, « journée record » comptant 2098 pages vues, un jour d’euphorie internautique dont la cause m’échappe.
Peut-être était-ce un phénomène comparable au déplacement de ban de poissons, où il suffit qu’un seul animal s’approche pour que toute la troupe vienne ? J’en doute, car on n’a plus connu une telle affluence depuis.
On pourrait aussi envisager le fait que le blog s’est appauvri depuis, ou qu’il se répète… Non ! J’ai refusé de considérer cette explication ! On se creuse vraiment la tête pour ce blog ; on est passé du e-mail collectif mis en ligne au vrai article, avec paragraphes, illustrations et relecture. On met même la tête sous le capot du blog : on passe notre temps à trifouiller le CSS et autre HTML, on améliore la présentation, on peaufine l’ergonomie, on installe les applications idoines…
Non, la vraie raison de l’indifférence, celle que les journaux péruviens et les constructeurs automobiles multinationaux ont comprise depuis longtemps, est bien plus triviale.Cliquer sur le titre pour lire la suite

Nos articles ou nos petits récits mettent en scène une petite vieille dans le métro berlinois, un groupe de retraités coréens sur une place publique, d’autres vieux dans un supermarché, un médecin sénile, un journaliste alcoolique décrépi et sans emploi… Mais est-ce que vous avez déjà vu une Ferrari présentée par une mamie toute plan-plan munie de son cabas et avachie sur le nez du bolide ?

Il nous faut du sexe ! plus de MILF, Teens, Gays, Hot babes… Vous voulez rétorquer que ce n’est pas notre vocation, qu’on aura vite fait le tour des photos de nos petites copines respectives ? Bien vu, mais dans ce cas, j’expliciterai l’exemple pris plus haut des quotidiens péruviens : ce sont des journaux classiques, avec des infos toutes aussi lisses et fades que notre Monde national. Sauf ? Sauf qu’en Une se prélasse une bomba latina, une de ces filles calientes dont le fessier  mis en gros plan dévore le string cuir ou ficelle.

Tout bête et extrêmement efficace : les titres des grands nationaux étant sensiblement les mêmes, la main du chaland s’oriente mécaniquement vers le journal le plus « illustré ». En bonus, le lecteur pourra se rincer l’œil en public, feignant à peine de lire l’article d’analyse de la page d’à côté.

Sur Internet, grâce à Google, ce sont les mots-clés qui priment. Notre collaborateur Ju l’indien l’avait déjà bien compris quand il intitula son dernier article « une plage brésilienne ». Cet article eut un succès certain. En effet, tous ceux qui, en mal d’inspiration, ont tapé dans leur moteur de recherche « mater à la plage », « brésilienne chaude » ou « brésilienne à la plage » se sont égarés, une main fébrile dans le slip, sur le sobre article de notre blog…

 

Deux options s’offrent à nous : soit, à la manière de libération.fr, nous choisissons des titres racoleurs plutôt que pertinents ; soit nous restons concentrés sur le contenu et tablons sur l’intelligence du lectorat, quitte à voir notre blog rank continuer à dégringoler.

Nous, les samouraïs du Net, vous le disons sans haine : bande d’obsédés !

 

Publié dans Dubitatif

Commenter cet article

Gabo 23/09/2008 16:35

Oh mon pti Ju', elles sont comment les plages italiennes ??? et la finance elle se porte bien ? Dans l'attente de tes nouvelles, une bise gominé

laurent 21/08/2008 13:09

Mais moi aussi j'embrasse votre idéal. D'ailleurs, plutôt que de confiner cette formidable logique de la gratuité du don et du désintéressement à ce petit espace qu'est le blog, pourquoi ne pas la généraliser? Et si l'on veut qu'il reste bien confidentiel, pourquoi payer 50 euros pour avoir un .org?
Sans ironie, faire le constat qu'un texte qui regroupe dans son titre "plage" et "brésilienne" caracole en tête et s'en amuser ne fait pas de moi un horrible suppot de TF1, assoiffé de cerveaux disponibles et de gloire intempestive.
Par ailleurs, bien sûr qu'il n'y a pas que des petits pervers qui ont lu l'article, je te rassure. Mais le fait est que cet article est celui qui a attiré le plus d'internautes provenant de google. Et les mots clés étaient suffisamment explicites.

Ju l'indien 20/08/2008 14:28

Très drole constat.Il y a probablement du vrai!J'abonde cependant dans le sens de gabo...Je pensais que le blog était avant tout un trip personnel (ou de groupe) sans véritable vocation à la popularité et à l'audience...ps: De plus, rétablissons la vérité: ce ne sont pas QUE des petits pervers en quête de branlette sur des brésiliennes qui sont tombés sur ce beau récit d'après midi brésilienne...

gabo 15/08/2008 13:24

de l'audience, de l'audience... on peut peut etre creer une rubrique cul sur le dub ou on se met en scene avec nos partenaires ? moi j'aime pas l'audimat.