Tata coco?

Publié le par Hennajee

La Nano de Tata arrive ! En vente sur commande depuis jeudi dernier en Inde, la petite tuture débarque en vedette. Chez le concessionnaire Tata à côté de mon bureau, on se bouscule pour s’assoir sur le siège de l’auto, sous l’œil attentif des caméras de télévision.

On en entendait parler depuis 2006 : par les constructeurs européens qui vacillent sur leurs jambes déjà maigrichonnes, et surtout par les médias depuis que Tata a décidé d’abandonner les terres arrachées aux paysans et mises à disposition de Tata. Depuis lors, la situation ne s’est jamais arrangée : le parti au pouvoir (Communist Party of India) qui avait bradé les terres au constructeur veut maintenant en faire un centre industriel chimique, le parti principal d’opposition (Trinamool) –conduit par Mamata Banerjee – réclame toujours la restitution de ces terres, des malheureux sont morts lors d’affrontements (au moins 30 personnes en 2 ans).

Tata a donc fini par fuir cette pagaille, et s’est réfugié au Gujarat pour y implanter ses usines. Peu importe maintenant, car enfin, la Nano est arrivée ! Une voiture à 1 lakh (à peine 2000 euros), vous vous rendez compte ? Tous les indiens vont pouvoir s’en acheter une !

Les Indiens ne sont déjà pas peu fiers de leur pays en temps normal, et ils sont tellement confiants en leur avenir et en l’économie de marché : attention à ne pas leur dire que leur pays est en voie de développement, ils rétorqueront que vous confondez avec la Chine, tellement en retard sur eux.

Mais là, c’est la consécration, la preuve ultime de leur supériorité sur le monde : fabriquer la tuture la moins chère du monde, ça ne veut pas seulement dire être ultra compétitif, mais aussi être progressiste, égalitariste et humaniste !

Bien sûr, 2000 euros c’est encore beaucoup trop pour l’Indien moyen ; pourquoi croyez-vous que l’on continue à atteler des bonhommes dans ce pays ?

Mais peu importe, ca sera forcément merveilleux d’avoir encore plus de pots d’échappement sur roulettes dans les rues engorgées de Calcutta (vous avez entendu parler de normes environnementales pour ce tas de ferraille ?)

D’avance, mes narines frétillent à l’idée d’inhaler encore plus de ces bonnes particules qui provoquent des douleurs pulmonaires le matin et de bonnes migraines le soir. Oh, et les klaxons ! Ca sera génial d’avoir encore plus d’avertisseurs en même temps ! Ah, je sens que l’on va s’amuser, surtout que l’on aura encore plus de temps pour en profiter, les embouteillages seront sûrement sans fin grâce à Tata !

Certains rétorqueront qu’il aurait été plus intelligent de restaurer le système de transport en commun, voire même le réseau routier… Mais laissez ces gens dire, ce sont des satyres, des malveillants !

Publié dans Société

Commenter cet article

lau 20/04/2009 12:39

C'est vrai que les pets d'éléphants, ca pue enormement! Et la Nano est surement preferable a tous les SUV du monde.Mais cette Inde qui se targue d'incarner notre avenir economique a tous, pourquoi n'essaie-t-elle pas d'ameliorer un peu la qualite de vie qui est _et Calcutta est reputee pour ca- si degradee!?Les routes sont reellement totalement engorgees, ces vehicules ne sont pas destines a tous les pietons qui se font ecraser quotidiennement, et les bus sont de veritables tombeaux a roulettes. Calcutta est la premiere ville d'Inde a s'etre doter d'un metro, le developpement des lignes serait tellement salutaire pour cette ville irrespirable.Qui se cache derriere Vijay?

Vijay 20/04/2009 11:28

Je reconnais bien ta plume critique et désabusée Henajee... Pourtant, c'est une vraie miniaturisation des moyens de transports: de l'éléphant à la nano, c'est un progrès majeur... J'approuve les réjouissances locales...