A gauche : la misère

Publié le par hen al'

 

Une accusation émanant d'Internet et relayée par un député de droite dénonce l'utilisation d'une SCI par Hollande et Royal pour éviter de payer l'ISF. Le couple concerné dément facilement, affirme payer l'impôt et veut même en faire un enjeu de campagne. Qu'est-ce qu'on veut démontrer? Qui est le plus honnête ? Qui est le plus riche ? A moins que riche et honnête soient des antonymes, et dans ce cas prouver l'honnêteté revient à démentir les accusations de richesse.

 

Il en ressort évidemment la question de la solidarité : montrer qu'on ne cherche pas à couper aux obligations de solidarité que l'on prône. Donc payer l'ISF est finalement une preuve totale de philanthropie socialiste. Et oui, avec tout cet argent, tous ces montages financiers possibles et tout ce pouvoir, il serait très facile de contourner l'impôt sur la fortune. Donc si on se soumet docilement à cet impôt, c'est soi que l'on est un benêt, soit qu'on est socialiste. Et même si son élocution devrait laisser planer des doutes sur les capacités mentales de la candidate socialiste ( mais une instit n'est pas bête, c'est le public auquel elle s'adresse qui pose problème), il est inconcevable qu'un système démocratique puisse installer une attardée au pouvoir. Au fait, il parait qu'en réunion des ministres, Chirac se penche parfois vers son voisin pour qu'il lui rappelle quel ministre est en train d'intervenir.

 

Donc plus on paye d'impôts, et plus il est certain que cela est intentionnel. Donc plus on paye d'impôts, plus on est socialiste. Le socialiste suprême étant le contribuable cédant plus de 60% de son revenu au fisc et protestant contre le bouclier fiscal. Peut être même que la, je tombe dans le socialisme utopique. Le plus grand socialiste du monde en puissance doit donc être Bill Gates. Il a environ 64 milliards de dollars. Le problème, c'est que la quasi flat tax en vigueur dans son pays ne lui permet aucun mérite. Il faudrait donc qu'il vienne emménager en France, plutôt que de créer des organisations caritatives. En même temps, il n'est pas con Bill, il sait qu'un businessman qui paye plein d'impôts perd toute sa réputation et sa crédibilité. "Comment? Tu ne maximises pas ton profit sous contrainte? Allons, sois rationnel bill!" Alors qu'en faisant des dons comme ça lui chante, a qui ça lui chante, ça fait humaniste engagé tout en restant un patron respecté.

 

Donc on ne sait plus quoi privilégier, le socialiste ou l'humaniste? On sent quand même que le socialiste a cette faiblesse de rester soumis a l'Etat, aux prélèvements et au GASPILLAGE de son argent. Alors que l'humaniste est un libre penseur, concerné et acteur. C'est même un rebelle, car il tente de façonner le monde selon sa propre vision. Il n'est pas le suiveur qui participe aux actions nationales, il est maître de ses actions, et établit ses propres priorités pour le monde. En effet, un humaniste comme Bill est avant tout un entrepreneur, et l'entrepreneur sait bien que si on passait son temps à écouter et à vouloir faire plaisir à tout le monde, on ne s'en sortirait pas.

 

Face a tous ces doutes sur l'identité du vrai bienfaiteur, entre humanisme et socialisme, il est au moins clair que le pauvre et le travailleur au noir ne peuvent pas se targuer de telles qualités humaines. Ces smicars et autres humbles (je te parle meme pas des travailleurs clandestins profiteurs) ne sont que des égoistes, paresseux et sans vision. Il ne participent pas à l'effort collectif de construction d'une société meilleure. Ce ne sont que des masses sans intelligence et nuisibles : ces profiteurs empêchent les bons patrons de bien payer leurs salariés !

 

Publié dans Dubitatif

Commenter cet article

pinche frances 02/02/2007 01:29

Allons Jerem, tu me connais, tu sais que l'ironie et le cynisme sont mes amis!je dis en negatif ce que tu commentes...S'il est vrai que je danse sur le bord du precipice (sans pretentions nietzscheennes), il me semblait qu'au moins la conclusion ne laissait pas de doutes sur mon opinion.......Sinon, j'ai appris que tu n'avais jamais recu mon mail! J'en suis desole, et je croyais que tu n\\\'avais pas le temps de te liberer...Le titre: ca ne va pas chercher loin: a droite, la richesse et le pouvoir/ la gauche doit etre comme Jesus, renoncer a tout confort materiel pour pouvoir precher la bonne parole. A bientot mec

Jerem 31/01/2007 14:10

Je n'ai pas compris si tout est écrit au premier degré ou pas. Si oui, ce serait injuste et stupide d'évoquer sérieusement les "capacités mentales" de Royal comme cela.

Alors, vu que je n'ai pas tout compris, je rappellerai seulement, et donc peut-être sans rapport avec ce que tu as écrit, que toutes les grandes figures de la gauche sont des bourgeois : Jaurès, Blum, Mitterrand... et aujourd'hui, Royal !
Je n'ai jamais compris ce qu'on reproche à la "gauche caviar". Ses bons sentiments, dit-on. Justement, je pense que c'est tout à l'honneur de gens riches de militer à gauche. Royal est riche (enfin, elle n'est pas pauvre...), elle pourrait voter Sarkozy afin de ne pas payer d'ISF l'année prochaine, non (parce que le bouclier fiscal à 50 %, ça veut simplement dire supprimer l'ISF pour 80 % de ceux qui y sont assujettis) ? Et bien non ! Royal, Hollande, Fabius-le-bien-né, ils sont tous à gauche, et ils ne sont pas pour le bouclier fiscal. On peut m'expliquer ce qu'on reproche à la gauche caviar ?

Bon, après, je n'ai pas compris le titre non plus, "A gauche : la misère"... Mais peut-être suis-je fatiguer.

Alors, expliquez moi s'il vous plaît.