SAarghKO

Publié le par hen al'

Je n’ai pas vraiment envie d'ergoter sur les frasques karchérisantes de Sarko, une bonne batterie de journalistes s’y atèle déjà avec beaucoup d’efficacité. Mais quand on sait qu’ « à l’Edhec, on vote tous à droite », on peut avoir envie de rappeler pourquoi certains s’en abstiennent. Quand l’interassociative LGBT (coordonnant l’ensemble des asso se préoccupant du Sida, plutôt favorable à l’UMP à ce qu’on dit) interroge les « principaux » candidats, on apprend que Sarko veut supprimer le Pacs tel qu’il est aujourd’hui. Les couples homos pourront officialiser leur union par un contrat de second rang, un truc exclusif pour les gays, un machin de merde pour PD. Les hétéros eux, devront supporter l’enfer administratif du concubinage ou se marier. C’est vrai que ça sera plus facile d’identifier les bons et les méchants comme ça. Ces régimes exclusifs établissent des catégories claires et distinctes, sans ambiguïtés ni complexité. Un peu comme l’étoffe rose, un triangle si je me rappelle bien, cousue sur la veste pendant la période nazie, il s’agira de pouvoir reconnaître un inverti du premier coup d’œil.

« Voilà déjà une catégorie bien rangée, on verra ce qu’on en fera plus tard ; au moins je n’aurai pas à la chercher. »

Bien sûr, cette méthode n’est pas la panacée, puisqu’il faut attendre que ces individus déviants se déclarent d’eux-mêmes. Il serait quand même préférable de pouvoir les détecter au plus vite, avant même qu’ils fassent leur « coming out », avant même qu’ils sachent qu’ils ne répondent pas aux critères de l’ « identité française ».

Mais Sarko n’est pas autant schizophrène que son ami Le Pen veut bien le prétendre. Alors qu’il était encore ministre de l’intérieur, la petite frappe avait déjà réclamé une enquête qui justifierait le dépistage de signes avant-coureurs de la délinquance dès le plus jeune âge (à partir de 36 mois). Il parlait déjà à l’époque d’une « héritabilité » des troubles du comportement. Son exposé face à Michel Onfray au sujet de la prédétermination n’était donc pas un dérapage, mais bien une idée affirmée. Il n’y a donc pas de place pour la liberté d’existence, le changement au fil des expériences, des hasards et la volonté. Il n’y a que des destins préprogrammés, des gentils et des méchants, beaucoup de méchants...

 

 

 

Publié dans Société

Commenter cet article

enzouiette 17/04/2007 10:47

C'était violent, je n'ai pas pu respirer pendant 30 secondes, et j'avais à moitié perdu connaissance!
Mais je m'y mets de plus en plus au SK8 4/4, avec Pierrot on commence à faire de vraies cascades!!!
Bientôt une vidéo!

Gabo 17/04/2007 10:39

Ahhhhhhhahahahhhahahha excellent mon petit enzillon, je viens de voir la boite que tu te mets en skate 4x4... vraiment un chef d'oeuvre !4 metres de descente pour 2 metres de chute ! Très bon !