Clinique cherche physionomiste/Private hospital hires bouncer

Publié le par Gettin' old

Hier matin, cinq victimes d’un accident de la route sont transportés à l’hôpital privé Peerless, tout proche du lieu de l’accident. Les accidentés – non solvables - ne sont pas admis à l’hôpital. On les emmène alors à l’hôpital Apex, et rebelote : refoulés à l’entrée.  Peu de temps après, les victimes décèdent.

Cette histoire relève du quotidien. Mais pour une fois, les Calcuttans n’en restent pas là : des centaines de locaux retournent à Peerless et mettent à sac l’hôpital. Qu’en disent les journaux ? « cet incident révèle à quel point les médecins sont exposés à la violence, les hôpitaux ne sont pas assez sécurisés ».

Pour enfoncer le clou du cynisme, la pleine page suivante est consacrée à une annonce du Gouvernement qui commémore le 119e anniversaire du Dr Ambedkar, porte-parole des Dalits, avec une citation : « mon idéal serait une société basée sur la liberté, l’égalité et la fraternité ». Continuons de rêver, ça ne coute rien.

________________________________________________________________________________________________


Yesterday morning, 5 people injured in a car accident are carried to the nearest hospital, the private Peerless.  The injured are allegedly refused for being insolvent. They are then brought to Apex hospital. Same story other again. Soon after, the 5 died.

This is everyday story. But for once, the Calcuttans don’t leave it like this : hundreds of locals returned to Peerless and ransacked the hospital. What the newspaper says ? “This incident reveals how insecure are the doctors and nurses, the hospitals need more security”.

To be even more cynical, a few pages after you will find a full page announcement of the Government to commemorate the 119th birthday of Dr Ambedkar with a quotation : My ideal would be a society based on liberty, equality and fraternity”. Let us keep dreaming, it does not cost a dime.

Publié dans Société

Commenter cet article