mariages arrangés : pourquoi ça marche ?

Publié le par ShivaBaba

Un internaute, Pascou de son petit nom, poste un commentaire sur Aujourdhuilinde.com qui est sur le bout des lèvres de nombre d’expats :

« Je ne suis pas spécialement pour les mariages arrangés, mais faut reconnaitre que ça marche »


C’est imparable : comment contredire une affirmation quand celui qui la formule nous montre qu’il souhaiterait qu’il n’en soit pas ainsi ? Il comprend bien que nous - petits nouveaux et innocents sur la planète Incredible India© – puissions être effarouchés.


Alors, pourquoi a-t-il raison ? Une fois que la famille du mari s’est satisfaite de la religion, de la caste, du revenu et de la couleur de peau de la bru et que les parents et frères de la mariée se sont ruinés pour ce mariage, le jeune couple –même pas très amoureux – peut déjà se féliciter d’avoir réussi. Et si le couple vertueux se lasse de la monogamie imposée depuis leur puberté, l’homme pourra toujours trouver une maitresse et la femme se tournera vers son équipe de domestiques toujours disponibles.


Untitled-1.jpg

Mais attention à ne pas se faire attraper ! Les suicides, meurtres et viols punitifs suivant une histoire d’amour « non autorisée » sont monnaie courante dans les colonnes des faits divers. Deux exemples au hasard : en Orissa, une femme qui trompe son mari se fait violer par ses deux beaux-frères ; à Delhi, une jeune fille, surprise par sa mère en position délicate avec son petit copain, préfère la poignarder des dizaines de fois plutôt que d’affronter son regard. Par ailleurs, plus de 10% des suicides dans le monde sont le fait d’Indiens, dont une majorité de jeunes.


Maintenant oui, on comprend qu’un mariage arrangé, c’est à la vie à la mort !


Mariage arrangé rime avec société médiévale - avec solidarité mécanique dirait Durkheim – où n’est admis aucun écart à la norme afin de préserver l’ordre et la cohésion sociales. C’est utile, rationnel, efficace, scientifique ! Alors que fonder un couple, pire une famille, sur le seul sentiment frivole de l’amour est au contraire passionnel donc irrationnel, dangereux !?


Considérer que le mariage arrangé « marche », c’est défendre l’idée la plus archaïque et rétrograde du mariage, celle de l’impératif de reproduction et du contrôle social. C’est aussi être bienveillant vis-à-vis du système de castes et de viol institutionnalisé de fillette de quatorze ans.


Si Pascou et ses semblables persistent dans leur bêtise, je propose – et je suis sûr que l’Ayatollah Charb en conviendra – de les marier entre eux de force jusqu’à ce que la consanguinité ait raison de cette bande de dégénérés… et du mariage avec.

 

Publié dans Société

Commenter cet article