Trop facile!

Publié le par Hener

Voilà, même Calcutta, mon bout du monde, mon havre d'anarchisme, devient quadrillé, rattrapé par l'esprit cartésien et normatif de nos concitoyens expatriés ! Julien, créateur d'une plateforme de blogs d'expats - comme Dubitatif, on peut pas le nier - a pris l'initiative de créer deux nouvelles sections dédiées à l'emploi et au logement en Inde._DSC0220ti.jpg

Je suis bien embêté, c'est vrai que ça peut être galère de trouver un logement à Calcutta : faut trouver un proprio qui ne s'immisce pas trop dans la vie de son locataire. Un gars qui ne se prend pas pour un gardien de la moralité en ajoutant des clauses abusives dans le bail (interdiction d'inviter qui que ce soit en dehors des parents, pas d'entrée ni de sortie après 23h, visites surprises pour observer le mode de vie de l'étranger...), et au contraire faut savoir éviter les propositions dégoulinantes d'intérêt du gars "very open-minded" qui voit sa future colocatrice comme on regardait Tabata Cash - plein de rêves dans les yeux... Mais si on part à Calcutta, c'est aussi et surtout pour ce bazar, pour ces bonnes et mauvaises surprises, pour cette opacité, ce nouveau monde qui nous oblige à le découvrir, ce monde qui ne s'est pas encore fait violé par le Routard et le Lonely...

Alors, je te préviens : tu peux aller voir les offres d'emploi, mais tu seras de toute façon très mal payé, et tu auras sûrement de bien meilleures opportunités en rencontrant le petit univers du culturel, de l'art, de la diplomatie et autres ouvertures sur le monde. Et tu rateras le petit bizutage de la recherche d'appart, et dans le même temps pas mal de bonnes et mauvaises expériences qui auraient fait de toi un vrai expat aventurier... Dommage, c'était l'un des derniers endroits encore en friche, et toi t'as trouvé ta coloc par internet, t'as raté le coche!

 

Publié dans Société

Commenter cet article